lundi 6 octobre 2008

Cet obscur objet du désir

Plus que jamais j'ai besoin en ce moment de mettre des mots sur mes émotions, mes interrogations voir mes craintes...




(klimt)

"L idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole
de quelque chose je préfère que ce soit du sexe." Marilyn Monroe


Je n' aurais jamais pensé le dire un jour mais je commence à comprendre les mots de cette icône

N'allez pas imaginer cependant que je sois à mon tour devenu un sexe-symbole...^^

Je n'ai (heureusement) pas cette prétention!!!

Quand bien même y aurait-il le moindre soupçon de début de vérité dans cette assertion, je vous assure qu'il me serait absolument impossible de l'admettre ou de le croire (au grand damne de certains!!!).

Mais bon, passons...

Il se trouve juste qu'une conjonction de remarques éparses et de rencontres nouvelles m'amènent à m interroger sur mon possible "sex-appeal".

Pour qui fréquente un temps soit peu le "boudoir" ou même "la maison de vie", il est évident que je suis une séductrice. Je ne m'en cache pas. Je le revendique même. Après tout chacun exorcise ses démons comme il peut!!!!


Une amoureuse aussi. Définitivement.


Et même si, n'étant pas à une contradiction près, je m'étonne toujours quand j'arrive à susciter le moindre intérêt chez l'Autre ^^ (oui je sais une bonne psychanalyse devrait m'aider et je promets très officiellement ici de m'en préoccuper un jour prochain!!)

Alors imaginez...le désir!?!...

Voilà pourtant qu'aujourd'hui je me débats dans une autre de mes (nombreuses) contradictions... être un objet de fantasme ou de désir (selon l'appellation qu'on veux bien lui donner) pour certains de mes amants me trouble au-delà de ce que j'imaginais.

Bien sur un tel "regard" me flatte et j'oserais même dire m'est indispensable. Cependant comme tout un chacun, je le suppose, je ne peux m'en contenter.

Oui je veux-z- et- j'exige que l'on m'aime!!!! et pas seulement pour mon corps!!! :o))))

Et quand je parle d'amour je l'entend bien sur dans le sens absolu...

Celui qui mélangerait les fameux quatre sentiments , distincts dans la Grèce antique sous les termes d'Eros (l'amour naturel, le désir, le plaisir corporel) de Philia( l' amitié, l'amour absolu, inconditionnel, le plaisir de la compagnie) d'Agapê (l'amour divin, universel) et de Storgê (l'affection, l'amour familial.)

Rien que ça!!!!

Malheureusement je pense cet amour impossible car bien trop complexe pour n'être donné que par et pour une personne...

C'est sans doutes pourquoi je crois bien plus ,pouvoir m'approcher de mon idée de bonheur en pratiquant le ( attention mot excessivement laid) polyamour !!!!

Mais n'empêche...avoir plusieurs amants, amoureux, mecs... appelez cela comme vous le voulez, ne m'exempte pas du fait d'être extrêmement difficile. Je ne peux me contenter d'une simple relation physique, il me faut être amoureuse. Et bien entendu j'en demande la réciproque!!!

Le contrat semble simple au départ mais je vous garanti qu'à l'arrivée peu savent le remplir!!!!

Alors oui, sans doutes, mon ego flatté, apprécie le fait de se savoir désiré sexuellement, d'autant que je n'ai jamais caché mon attirance et mon attrait pour l'acte en lui-même. Mais une fois le désir passé que reste-t-il ? que suis-je pour eux? une question sans doutes aussi difficile pour moi que pour mes partenaires, mais qui aujourd'hui me travaille un peu plus que de raison...

Alors pour me consoler je vais rêver l'espace d'un instant que je suis pour l'un d'entre eux au moins une muse et je vous laisse à défaut de plus, de mieux, ces quelques lignes sois disant écrites pour moi...



Ô femme amoureuse et soumise,
Viens fondre en moi tes liqueurs, viens !
Mêlons nos deux vins, qu'ils nous grisent
Et ouvrent ton corps sous le mien !

Là, sous la couette, prends tout ça :
Les coups de reins, les baisers ivres,
Les caresses du bout des doigts,
Nulle tension ne doit survivre !

Ondule ! Ondule sous la fièvre
Exubérante, qui fait feu
De ta jambe lisse à tes lèvres,
De ton pubis à tes cheveux !

Quand, noyés, nos deux corps en nage
Ne formeront plus qu'un torrent
De lave, alors l'ardent orage
De l'amour deviendra volcan !

Ô femme essentielle à ma vie,
Succombe aux profonds nectars, viens !
Danse ! Orgasme ! Enflamme ! Joue ! Crie !
Et plonge mon corps dans le tien !



Lamousmé